PAREIL, EILLE


PAREIL, EILLE
adj.

Qui est égal, semblable, en parlant de Deux personnes ou de deux choses. Je voudrais une étoffe pareille à celle que vous m’avez montrée. On n’a rien vu de pareil. Ces deux choses-là ne sont pas pareilles. Ils ont une pareille ardeur pour l’étude. Que feriez-vous en pareil cas? Voici ce qu’on fit en pareille occasion. à pareil jour, à pareille heure, telle chose m’est arrivée. Substantivement, C’est un homme qui n’a pas son pareil. Elle n’a pas sa pareille pour les soins du ménage.

Sans pareil, Qui est excellent, supérieur dans son genre. C’est un homme d’un sang-froid sans pareil. Il est d’une valeur, d’une probité sans pareille. Ce remède, ce spécifique est sans pareil.

PAREIL signifie aussi Tel, de cette nature, de cette espèce. Comment avoir commis une pareille faute? Comment pouvez-vous fréquenter de pareilles gens? Pareil exemple n’est pas bon à suivre. De pareils amis sont précieux.

PAREILS, nom masculin pluriel, précédé des adjectifs possessifs Mes, tes, ses, nos, etc., désigne les Gens de l’état, de la naissance, du caractère de la personne dont il s’agit. Vos pareils se comportent tout autrement que vous. Il en use mal avec ses pareils.

On dit aussi substantivement La pareille, Le même traitement qu’on a reçu de quelqu’un ou qu’on a fait subir à quelqu’un. Je vous rendrai la pareille. Attendez-vous à la pareille.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pareil — pareil, eille [ parɛj ] adj. et n. • 1155; lat. pop. °pariculus, du lat. class. par → 1. pair I ♦ Adj. 1 ♦ Semblable par l aspect, la grandeur, la nature. ⇒ identique, même, semblable, similaire. « il n y a pas, de par le monde entier, deux… …   Encyclopédie Universelle

  • pareil — pareil, eille (pa rèll, rè ll , ll mouillées, et non pa rè ye) adj. 1°   Qui est de même forme, de même caractère, de même apparence, de même quantité. •   Nos crimes sont pareils, ainsi que nos misères, CORN. Hor. IV, 7. •   D une fureur… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PAREIL — EILLE. adj. Égal, semblable. Je voudrais d une étoffe pareille à celle que vous m avez montrée. On n a rien vu de pareil. Ces deux choses là ne sont pas pareilles. Ils ont une pareille ardeur pour l étude. Que feriez vous en pareille occasion, en …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • pareil — Pareil, [par]eille. adj. Esgal, semblable. Pareil en sagesse, en vertu. de pareil âge. pareil temperament. ils sont quasi pareils, tout pareils. je n ay sceu trouver de pareille estofe, de pareil drap. de pareilles raisons. d une pareille maniere …   Dictionnaire de l'Académie française

  • non pareil — ⇒NON( )PAREIL, NONPAREIL, EILLE, (NON PAREIL, NON PAREIL), adj. et subst. fém. I. Adj., vieilli, littér. Qui n a pas d égal. Synon. incomparable. Bienheureux mes regards, heureuses mes oreilles, Que ravissent des voix en douceur non pareilles (M …   Encyclopédie Universelle

  • non-pareil — ⇒NON( )PAREIL, NONPAREIL, EILLE, (NON PAREIL, NON PAREIL), adj. et subst. fém. I. Adj., vieilli, littér. Qui n a pas d égal. Synon. incomparable. Bienheureux mes regards, heureuses mes oreilles, Que ravissent des voix en douceur non pareilles (M …   Encyclopédie Universelle

  • NONPAREIL, EILLE — adj. Qui est sans pareil, sans égal. Un mérite nonpareil. Une vertu nonpareille. Sa grâce nonpareille. Il est vieux et ne s’emploie plus que dans le style soutenu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • NONPAREIL — EILLE. adj. Qui excelle par dessus tous les autres, qui est sans pareil, sans égal. Un mérite nonpareil. Une vertu nonpareille. Sa grâce nonpareille. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • nonpareil — nonpareil, eille [ nɔ̃parɛj ] adj. et n. • 1350; var. anc. nompareil; de non et pareil I ♦ Adj. Vx Qui n a pas son pareil, qui est sans égal en son genre. ⇒ 1. beau, inégalable (cf. Sans pareil). II ♦ N. 1 ♦ N. f. Vx Ruban très étroit …   Encyclopédie Universelle

  • vermeil — vermeil, eille [ vɛrmɛj ] adj. et n. m. • 1080; lat. vermiculus « vermisseau »; « cochenille, teinture écarlate », en bas latin I ♦ Adj. D un rouge vif et léger (du teint, de la peau). « Gros et gras, le teint frais, et la bouche vermeille »… …   Encyclopédie Universelle